Bienvenue Chez Ursu

galeries des femmes recues...

suite des envois femmes...

les escargots...

Les Boîtes...

J'ai oublié de me présenter, pour ceux ou celles qui ne me connaissent pas... je suis un être humain (du moins je l'espère!) de 1.95m et de 169.70kg(dernière pesée juin 2011), c'est a dire un gros bétail plein de poils blanc, d'où mon Totem d'Ours Polaire...mais URSU a une autre origine, outre le fait que partout on m'a toujours surnommé l'Ours ou Grand Ours...J'étais Tailleur de Pierre, et quand j'ai commencé en 1965, j'ai travaillé dans une carrière de pierre blanche où il y avait 600 Tailleurs de Pierre. Nous faisions des éléments de façade, des cheminées de tous styles, des tables et des bancs de jardin, des jardinières, du funéraire...Le contre-maître exigeait que nous fassions une marque dans le joint ou sur le lit de pose de la pierre que nous taillions...pour ma part je donnais neuf coups de ciseaux plat pour former les lettres: ...par la suite je m'étais forgé une marque groupant les signes en un seul mais je ne la possède plus...j'ai taillé la Pierre en France, en Suisse, au Portugal, au Maroc...35 ans de Monuments Historiques...

9 coups de ciseau droit...
9 coups de ciseau droit...
marque forgée rassemblant les 4 signes...
marque forgée rassemblant les 4 signes...
Chantier rue Lepic à Paris en 1990Taille d'un corbeau de balcon...
Chantier rue Lepic à Paris en 1990Taille d'un corbeau de balcon...
Taille d'un Pinacle de la Fontaine de la Vierge (Square Jean XXIII)
Taille d'un Pinacle de la Fontaine de la Vierge (Square Jean XXIII)
Pièce Terminée...
Pièce Terminée...
Chantier de St Martin des Champs (CNAM) rue Réaumur, en 1990A ma droite (a gauche sur la photo) le tas de pierres brutes...ama gauche, à droite sur la photo) les voussoirs de la grande porte terminés...prêts à la pose!
Chantier de St Martin des Champs (CNAM) rue Réaumur, en 1990A ma droite (a gauche sur la photo) le tas de pierres brutes...ama gauche, à droite sur la photo) les voussoirs de la grande porte terminés...prêts à la pose!
Taille d'un pied-droit de fenêtre...XVème...
Taille d'un pied-droit de fenêtre...XVème...
Quadrilobe, élément d'une balustrade sur le chemin de ronde au dessus de la Rose sur la façade Ouest (rue de réaumur)
Quadrilobe, élément d'une balustrade sur le chemin de ronde au dessus de la Rose sur la façade Ouest (rue de réaumur)
arrivée d'un bloc de St Pierre Aigle demi dure...
arrivée d'un bloc de St Pierre Aigle demi dure...
Pose du fleuron en 4 éléments...
Pose du fleuron en 4 éléments...
dégrossisage du fleuron...
dégrossisage du fleuron...
chateau d'Ecouen en 1993 Layage du parapet des douves...
chateau d'Ecouen en 1993 Layage du parapet des douves...

j'aime aussi l'art postal et les ATC, ainsi que l'écriture de romans (en cours). J'ai fait tous ces chapeaux sans aucune idée de ce que j'en ferais. Mais maintenant ils sont là et se couvrent de la poussière des ans, sans que je fasse rien d'autre,  qu'aller les contempler quelques fois dans l'atelier mis à ma disposition par la Mairie. Mais j'ai de plus en plus de mal à me déplacer et c'est à plus ou moins mille cinq cent mètres de chez moi.Heureusement parfois mon ami Daniel Dufois, un sculpteur émérite, me remonte dans mon HLM...

 

mise à jour de mon fichier d'Art Postal...
mise à jour de mon fichier d'Art Postal...
idem
idem

        L'art postal est ingrat car tout ce qu'on créée part chez les autres et ne reviens pas. Ray Johnson, l'avait compris et demandait à ses correspondants anonymes de lui renvoyer ses propres enveloppes...

mais je ne peux faire de même puisque nous correspondons justement pour obtenir des envois originaux. Alors il est juste que je publie tout ce que je fais, au moins il en reste une trace pour la postérité...(je rigole!)

SOUVENIRS...

       je rajoute un texte, juste pour dire que l'appel collectif sur Georges Brassens me concerne particulièrement du fait que je l'ai connu en 1966 alors que je travaillais en qualité "d'ouvrier agricole toutes mains"en Lozère, sur le causse Méjean. C'était juste aprés l'armée, j'avais été libéré en 1965, le 28 août, et j'étais en "stage" dans cette ferme, car un ami désirait se lancer dans l'élevage du mouton et m'avait proposé ce job. Et j'étais parti faire ce stage dans cette ferme isolée du Causse Méjean. Mais mon ami est mort entre temps et le projet tombé à l'eau, mais j'avais commencé à bosser là et on m'appréciait alors je suis resté. J'ai encore quelques photos de cette époque, mais malheureusement, je n'avais pas d'appareil lorsque Georges est venu et de toute façon je n'aurais jamais pensé à çà!

        Un jour, alors que je labourais le champs devant l'ancienne ferme à demi en ruine où nous vivions, Gilles et Moi, un type, sorti de nulle part arriva sur le chemin de la ferme. De loin, je l'avais vu arriver, un bonhomme de taille moyenne, avec une pipe au bec et une guitare sur le dos, a pied...quand je suis arrivé au bout de mon sillon j'ai arrêté le tracteur. Le bonhomme avait choisi de s'asseoir sur le mur de pierre sèche surplombant de trois mètres le champ où j'étais et il avait sorti sa guitare et en jouait, plutôt bien, et il chantonnait...un truc à propos d'un auvergnat...j'ai tout de suite aimé sa voix et sa guitare et le genre de pipe qu'il fumait était tout à fait le même que celle que j'avais dans ma poche. Je me suis assis sur le parechoc avant du Deutz et je me suis bourré une pipe de gris. Je lui en ai proposé et il a accepté en souriant. Je l'ai trouvé sympathique tout de suite. On a parlé de choses et d'autres et du travail que je faisais: nettoyer les bergeries(j'avais sorti 900 tonnes de fumier à la brouette, et le tas était impressionnant), et soigner les agneaux en bergerie, labourer et semer le fourrage, la luzerne et le trèfle.

       Gilles était le berger officiel et il sortait le matin à 6h00 avec le troupeau une fois la traite terminée. Il n'était pas là, il était onze heures au soleil et j'ai proposé à mon nouvel ami de venir casser une petite croûte dans notre salle commune. Nous étions deux célibataires et le ménage laissait un peu à désirer, mais Georges ne s'en formalisa pas et il vint s'asseoir au coin de l'âtre. Il sortit son opinel, comme moi et prit le pain et le jambon que je lui tendais. Le vin aigrelet des Gorges du Tarn le fit grimacer et ce fut l'occasion de bien rigoler. Ce "petit" vin, dont les vignes poussaient sur les pentes des Gorges du Tarn, ne dépassait pas six degrés et ne se conservait pas au delà d'un an. Je descendait avec le tracteur en chercher un fut de cent cinq litres tous les mois, chez le régisseur du domaine qui avait une ferme "Aux Vignes" un patelin des Gorges...ces vignes sur pente forte(il fallait s'encorder pour les travailler) ne voyaient pas le soleil avant 10h00 le matin et aprés 16h00 l'aprés midi...mais le vin était bon à boire et au bout de quelques verres on ne faisait plus attention à son acidité. Georges, en fit l'expérience.

       A un moment donné il me dit:"Tu ne me reconnais pas?"

Je répondis:

        - je devrais?

         - je suis Georges Brassens!

         - Et moi jean Paul Belderbos, pourquoi je devrais te connaître? Je ne t'ai jamais vu à ce jour!

         - Je suis un chanteur et je commence à être connu...

         - Tu passes à la radio?

         - On peut le dire...dit-il...

          - je n'écoute presque jamais la radio...je cherche la musique classique le soir mais si j'en trouve pas je ferme le poste.

        Alors, on s'est mis à parler de musique et de nos goûts, et des femmes

et puis j'ai recommencé mes sillons dehors et lui il a continué à gratter sa guitare assis sur un tronc d'arbre dans la cour à une cinquantaine de mètres de moi. Dès que j'ai terminé le labour je l'ai rejoint et on a encore bu quelques verre de ma "piquette" et on a bien rigolé. Et puis une Simca est arrivée par le chemin et un bonhomme l'a appelé.

         - C'est mon pote qui vient me chercher dit-il... je reviens demain?

         - Tu viens quand tu veux, et si je ne suis pas là tu sais où sont les choses dans la cuisine?Tu te sers et tu casses la croûte!

       Il est revenu tous les jours pendant une semaine, puis le dernier jour il m'a offert un vinyl de 45 tour où il figurait sur la pochette. Il faut avouer que pendant son séjour je ne l'avais pas cru un instant quand il me disais qu'il commençait à être connu.

        Mon collègue Gilles ne le connaissait pas non plus, mais lui il ne lisait que la bible et jamais n'écoutait le poste. Moi j'écoutais la musique classique et aussi Radio Kabylie pour la musique arabe que j'ai toujours aimé...voilà mon aventure avec Georges Brassens...

 

La ferme de Cavaladette dans le brouillard...
La ferme de Cavaladette dans le brouillard...
La même sous la neige vue depuis l'aire de battage (de l'autre côté)
La même sous la neige vue depuis l'aire de battage (de l'autre côté)
Ursu, à 22 ans. Le chien "Bronco" au fond l'échelle à côté de la fenêtre de ma chambre, en cas d'urgence en bergerie...
Ursu, à 22 ans. Le chien "Bronco" au fond l'échelle à côté de la fenêtre de ma chambre, en cas d'urgence en bergerie...
La même époque avec Kiki dans les bras (chiot de trois mois) et derrière Pollux...au fond à droite la grande bergerie(750m2)
La même époque avec Kiki dans les bras (chiot de trois mois) et derrière Pollux...au fond à droite la grande bergerie(750m2)
Gilles 44 ans Architecte Berger.... rentre le troupeau(4000têtes)
Gilles 44 ans Architecte Berger.... rentre le troupeau(4000têtes)
Amélie (la brune) et sa fille Emilie la Blanche!De sacrés numéros!!
Amélie (la brune) et sa fille Emilie la Blanche!De sacrés numéros!!

        C'est tout ce qu'il me reste de cette époque. Je sortais de l'armée, et je ne voulais pas retourner en carrière. Mais deux ans plus tard j'étais Ouvrier à la Marbrerie de Florac, où le goût de la pierre blanche m'a poussé à faire un stage AFPA, après avoir vu un marbrier tailler une cheminée en bossage éclaté à la chasse! Et six mois plus tard j'entrais dans la section Taille de Pierre à Angers...mais c'est une autre histoire...

Réflexion...courte réflexion sur l'actualité...

    je suis désolé, enfin un peu, d'être en retard pour mettre à jour les galeries, mais je suis débordé par les idées qui se bousculent dans ma caboche, et que je ne peux réaliser tout de suite par manque de temps...c'est juste un truc que je voulais dire...

Écrire commentaire

Commentaires : 13
  • #1

    Geneviève (samedi, 27 août 2011 16:22)

    Superbe travail de la pierre ! Je pense que la pierre te va bien.
    Au plaisir de te rencontrer ...
    Bonne continuation dans les chapeaux et mail-art.

    Geneviève

  • #2

    pruneviolette blog the darkness purple (vendredi, 28 octobre 2011)

    salut ursu tres belle histoire avec brassens tu ecris tres bien; peut etre devrait tu mettre par ecris plus de chose de ta vie :je te lirais avec plaisir ciao et a bientot

  • #3

    BARBOUILLE (lundi, 31 octobre 2011 09:37)

    Mince que de d'histoires , tu as dans ta besace , j'ai adoré te lire !!
    Quel parcours aussi ...
    Merci l'Ours & bizette

  • #4

    Julie (mercredi, 07 décembre 2011 21:18)

    Mon cher papa,

    j'ai adoré t'écouter toute mon enfance, j'adore te lire!!! Continue, partages tes histoires avec nous. Je t'aime et je suis très fière de toi. Bisous Julie ...

  • #5

    Julie (mercredi, 07 décembre 2011 21:19)

    Au fait, beau gosse à 22 ans!!!

  • #6

    Roni (mercredi, 09 mai 2012 09:46)

    En voila une belle histoire.... qui rejoint une peu la mienne, qui se passait dans un pays pressé sur ses défenses, dans des lieux que l'on appelaient " Kibbutz"...
    La pierre m'a toujours fasciné, j'aime les gens qui la travaille, la façonne, pour donner des résultats magnifiques,où, quand tu passes les mains dessus tu ne sens plus aucune rugosité, mais la sueur du compagnon qui lui a donné cette forme .....
    Superbe ta rencontre avec Brassens, moi c' était avec Bob Dylan, mais je te raconterai cette histoire plus tard , je veux resté encore un peu sur le Causse Méjean, Terre de nulle part qui abrite des gens comme toi.... Des gens entiers......
    Ami, merci pour ce partage, et j'aimerai , un jour , te serrais la " Pogne "......
    Jolie preuve d' Amour que celle de Julie....

    Adieussiatz, Shalom,

  • #7

    Liberty (vendredi, 11 mai 2012 13:41)

    Quel régal ces galeries de mailarts.

  • #8

    Liberty (mardi, 22 mai 2012 21:24)

    Je viens de parcourir tes galeries "Femme" ... magnifique galerie !

  • #9

    Julien Maddy (vendredi, 14 décembre 2012 17:28)

    Bonjour,je suis touchée par votre histoire,et puisque vous aimé l'art postal je vous informe que Le Crédit Mutuel Méditerranéen s'inscrit dans la dynamique des événements culturels qui vont naître dans la région de Marseille en 2013. Ainsi, un grand concours d’art postal ouvert à tous (thème libre) est organisé. Il sera doté de nombreuses récompenses et donnera lieu à une exposition largement médiatisée au mois de mai prochain, au Parc Chanot à Marseille. Envoyez vos réalisations après y avoir inséré votre bulletin de participation dont modèle ci-joint : http://www.creditmutuel-artpostal.com/docs/BulletinDeParticipation.pdf (plusieurs envois sont possibles) à l’adresse suivante : Aux Arts Citoyens ! Crédit Mutuel Marseille Gambetta 47 Allées Léon Gambetta 13001 Marseille

  • #10

    Princesse (jeudi, 03 octobre 2013 10:44)

    Passionnante et touchante ton histoire avec Brassens.... Tu es un poète et un artiste tout comme il l'était, c'est pour cela que vous deviez être en parfaite adéquation ! On a peine à entrer dans ton histoire, on a l'impression de faire "du bruit" dans un lieu calme et cosy, perturber la rencontre de ces deux êtres.. On a envie de savoir mais aussi de repartir sur la pointe des pieds pour ne rien déranger. Etrange sensation . Bisous à toi

  • #11

    Jean-François Vigeon (jeudi, 12 décembre 2013 18:46)

    Bonsoir URSU

    Ton adresse mail : millau23mai@hotmail.com n'a pas fonctionné alors j'essaie de t'envoyer mon message....

    Je suis vraiment très heureux d'avoir reçu ce matin ta magnifique présentation d'Echillais...

    Pour être sincère, je pensais que tu ne souhaitais plus échanger avec mon humble carcasse.

    Alors voyons! As-tu toujours tes appels femme et escargot? Je suis allé voir rapidement ton site.

    As-tu d'autres appels?

    Encore bravo pour ce que tu fais! Bravo également à ta compagne!

    J'ai moi aussi la chance d'avoir une "moitié", un yang...qui joue du piano et pratique la dentelle aux fuseaux!

    Joyeuses fêtes de fin d'année à toi et à tes proches.

    A très bientôt!


    Jean-François Vigeon
    jfchrisvi@orange.fr
    05.46.83.81.27
    06.70.78.14.60
    Blog http://plus-beaux-les-echanges.over-blog.com

  • #12

    Celebrian (mercredi, 11 février 2015 15:11)

    coucou papi !!!que tu sache ,ton art postal est magnifique
    PS :j'éspère que je n'ais pas fais de fautes.

  • #13

    dentellebleue (samedi, 27 août 2016)

    Bonjour Ursu,
    je n'étais jamais venu jusque là sur ton Site, je suis émue de ce que je lis de ta rencontre avec le grand Georges, grand mais si modeste si peu désireux de mettre sa personne en avant. Quel bonhomme c'était ! vous étiez fait pour vous rencontrer. Magnifique souvenir, merci du partage!
    PS /J'ai écouté avec bonheur cet été sur Inter, il y avait une émission des radios francophones, pour évoquer son parcours : d'entendre sa voix ainsi que les témoignages des amis qui l'ont fréquenté ou entouré professionnellement, était très émouvant.
    Amitiés de Ginette